JOSIANNE DICAIRE

Josianne a 32 ans. Elle est comédienne, assistante à la mise en scène et productrice.

Josianne est diplômée de l’École nationale de théâtre du Canada en interprétation (promotion 2006). Elle entreprend présentement un diplôme d’études supérieures spécialisées en gestion d’organismes culturels, à HEC Montréal.

Josianne est directrice administrative des compagnies de théâtre La Bataille et Théâtre de La Marée Haute. Parallèlement, elle assiste plusieurs metteurs en scène, dont Hugo Bélanger et Catherine Vallée-Grégoire.

Avec La Bataille, elle travaille présentement à la création de la première production de la compagnie : Les morb(y)des de Sébastien David, sera présentée en mars 2013 au Théâtre de Quat’Sous dans une mise en scène de Gaétan Paré.

Avec le Théâtre de la Marée Haute, elle prépare le lancement de la saison 2012-2013. Au programme : quatre évènements entre octobre 2012 et mai 2013, dont une soirée où Josianne interprétera un solo qui sera le fruit de son exploration sur l’intimité et la blessure.

« Avec un certain recul, je me rends compte que ma démarche artistique et ma démarche entrepreneuriale se fondent en une seule. »

« En ce moment, je réfléchis beaucoup à notre milieu théâtral, à la position des jeunes compagnies de la relève et à leur nombre qui se multiplie. Comme collectivité, c’est une bonne nouvelle, ça veut dire que la création bouillonne. D’un autre côté, ça apporte des questionnements sur le financement de la culture et l’importance qu’on accorde aux arts dans notre société. »

« Je me questionne aussi sur le développement des publics et l’accès aux arts. En fait, je suis dans des questionnements sur le long terme, sur les actions à poser et les répercussions de celles-ci sur l’avenir. Avant, j’étais davantage axée sur le court terme.  L’objectif était de faire un spectacle, point. Évidemment, le but est toujours le même. Par contre, maintenant, j’ai une vision plus large. J’ai envie de creuser et d’approfondir la place du spectacle au sein de la compagnie, et ensuite, la place de la compagnie dans le paysage culturel montréalais. »

« Malgré mes formations, je me considère beaucoup comme une autodidacte. J’ai toujours appris par moi-même avant d’aller chercher des outils pédagogiques. Je suis une touche-à-tout. J’aime œuvrer dans toutes les étapes de création : de la gestion jusqu’à l’œuvre artistique. Je suis à la fois créatrice et organisatrice. »

« Mes ambitions sont vastes. Faire en sorte que les compagnies avec lesquelles j’évolue soient les plus libres possible; que nous ayons les moyens de nos ambitions. Il ne s’agit pas seulement d’argent, mais aussi de collaborations et de rencontres. Que je puisse aider concrètement à faire de notre milieu culturel un milieu sain et oxygéné. »

ELLE ADMIRE : « Ils sont très nombreux… Entre autres : Sébastien David, Marie-Eve Huot, Gaétan Paré, Sarah Berthiaume, Simon Boulerice, Michel-Maxime Legault, Marie-Ève Trudel, Philippe Robert, Patrice Charbonneau-Brunelle, Jérémie Battaglia, Sébastien Dodge, Geneviève Gagnon, Isabelle Kapsaskis, Jasmine Catudal. »

INFLUENCES : « C’est un peu cliché, mais mon père, Jean-Guy Dicaire. Pour sa passion et sa très grande droiture. Jean-Marc Larrue, un professeur rencontré lorsque j’étais au Cégep de Valleyfield. J’ai découvert avec lui la force de la création et le plaisir de la « famille » théâtrale. Pauline Julien, pour sa fougue, sa grande humanité d’artiste et sa force. Pour moi, elle est un modèle de vérité et de sincérité dans l’art. Barbara, parce qu’elle m’a un peu forgé sans le savoir. Elle raconte des histoires comme personne : c’est comme si on regardait par le trou d’une serrure. Ses chansons me touchent énormément. Michel Tremblay, pour son œuvre grandiose, pour la parole qu’il a donnée à des gens qui ne la prenaient pas et pour son apport à l’identité québécoise. »

LIENS WEB :
Théâtre de la Marée Haute: www.mareehaute.ca
La Bataille: www.labataille.ca
Les Morb(y)des: http://www.quatsous.com/1213/saison/les-morbydes.php
Théâtre Tout à Trac: www.toutatrac.com

* Maquillage et coiffure par Marie-Michèle Ménard

Publicités
Cet article a été publié dans Théâtre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s