NADINE GOMEZ

Nadine Gomez a 32 ans. Elle est documentariste et directrice de la distribution.

Le premier long métrage documentaire de Nadine, Le Horse Palace, a été pour nous un vrai coup de cœur ! Ce film portant sur la plus vieille écurie de Montréal, située dans le quartier Griffintown, est présenté aux RIDM et sera prochainement en salle.

Nadine, qui est aussi directrice de production chez Productions Multi-Monde, possède un bac en journalisme, une maîtrise en communication et fait présentement un certificat en études urbaines.

« Un documentariste serbe que j’ai vu aux RIDM disait qu’avant de s’investir pendant trois ou quatre ans dans un film, il fallait vraiment que son sujet soit incroyable. Alors en attendant de trouver mon incroyable, je me fais la main sur l’incroyable des autres ! »

DÉMARCHE ARTISTIQUE : « Pour l’instant, je dirais que c’est quelque chose qui relève surtout de l’intuition et du pastiche, mais qui se camoufle derrière un air de ti-Jo Connaissant. Avec le film que je viens de réaliser, j’ai tout fait pour la première fois ! Mais peut-être que ma recette maison doit ressembler à : écouter plein de films, faire du vélo (c’est si inspirant, le vélo), poser des questions et être très intense, tout ça doublé d’épisodes de Seinfeld et d’un soupçon d’angoisse existentielle. Je devrais bonne pour faire un autre film. »

AMBITIONS : « Faire financer tous mes projets et ceux de mes amis, sauver la Cinémathèque et l’ONF, voyager infiniment, être riche et célèbre… il faut toujours envoyer des messages positifs à l’univers. Sinon, je suis très flexible pour le futur. Je suis prête à toute éventualité, même à celle de redevenir serveuse un jour ! »

ELLE ADMIRE : « Je ne suis pas très au courant de la relève. Il y a tellement de gens à Montréal et au Québec et dans le monde qui fond des choses incroyables… quel vertige ! J’ai beaucoup aimé Camion de Rafaël Ouellet et j’ai entendu Fanny Britt parler l’autre soir, elle est très inspirante ! Mais je n’ai pas besoin de regarder bien loin, parce qu’autour de moi il y a des gens qui ont du talent à l’infini : Hélène Desbiens, Étienne Lepage, Catherine Therrien, Sarah Linhares, mes amis qui ont fait Godin, Saël Lacroix, Marlene Edoyan, Anne Cloutier, Daniel Grenier, ce sont tous des gens qui sont jeunes, brillants, talentueux, c’est clair que je les admire ! »

INFLUENCES : « Je n’ai pas vraiment de mentors, mais il y a certainement des gens qui m’aident à trouver le monde plus beau. J’adore les BD de Guy Delisle; de Marjane Satrapi; de Joann Sfar : Le Chat du Rabbin, c’est de l’or ! C’est sûr qu’en cinéma, je name drop Herzog, Wenders, Kar-Wai et Leone, mais le cinéma québécois en est assurément la source. Brault et Perrault, Baril, Lavigne, Morin, les Falardeau, Abecassis, name it, il y a en masse de quoi s’inspirer. Et pour finir en beauté – comme si je venais de recevoir un Métrostar – je vais parler avec mon cœur et faire une spéciale dédicace d’inspiration à mes parents, à Jean Pichette, à mes racines aztèques aka ma famille mexicaine (pays où il se fait d’ailleurs du cinéma puissant et inventif), à Mafalda, à mes amis et mes amies qui sont comme mes yeux et mes oreilles, et définitivement à toute l’équipe Horse Palace. »

LIEN WEB: www.lehorsepalace-film.com.

* Maquillage et coiffure par Dominique T.Hasbani/Gloss artistes

Publicités
Cet article a été publié dans Cinéma. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s