ÉMILIE GIRARD-CHAREST

Émilie a 24 ans. Elle est violoncelliste et compositrice.

Depuis 2005, Émilie œuvre dans la musique de scène. Nommons entre autres ses collaborations avec les troupes de théâtre Éponyme, Émergence, L’Instant et Organe théâtral, avec le chorégraphe Andrew Tay et l’artiste multidisciplinaire Vicky Tansey. Elle est aussi la cofondatrice de l’ensemble musical Allogène, avec la flûtiste Yuki Isami et le claveciniste Jean-Willy Kunz.

Émilie a étudié le violoncelle et termine présentement ses études en composition au Conservatoire de musique de Montréal.

À NE PAS MANQUER :

-En Belgique, créations belges et québécoises en duo avec le pianiste
Jean-Philippe Collard-Neven (5 et 7 mars)
http://www.arsmusica.be/fre/concert/emilie-girard-charest-jean-philippe-collard-neven/

Concert avec Allogène (21 mars à la Casa del Popolo)
http://www.facebook.com/pages/Ensemble-Allogène/141344909215597?ref=tn_tnmn

-Série de concerts à l’atelier de lutherie Wilder & Davis (un événement par mois)
http://www.wilderdavis.com/

-Tournée des maisons de la culture avec Tremblement de fer de Pierre Labbé
(en cours)

SES PROJETS FUTURS:
-Création de Scintillants squelettes de rosée, sur les textes de Pierre Peuchmaurd
avec Maude Côté-Gendron, Elsa Vadnais-Malo et Annie Lemay

-Concerts avec l’ensemble Supermusique (Festival international de musique actuelle de Victoriaville et Maison de la culture Côte-des-Neiges)

-Création d’une pièce de Guillaume Primard et interprétation de Pendulum de Vinko Globokar à l’Usine C à l’automne 2012

SA DÉMARCHE ARTISTIQUE : « Dire oui à tout et, ensuite, essayer de trouver comment faire. »

QUI EST ÉMILIE : « Une jeune femme née au bon endroit et au bon moment. Au bon endroit parce que la vie artistique montréalaise me convient parfaitement : c’est à la fois assez vivant pour ne jamais s’ennuyer et assez calme pour ne pas étouffer. Au bon moment parce que, en tant que femme, je suis parfaitement consciente d’être l’objet de discrimination positive, ne serait-ce que lors de nombreux projets qui, comme Nous sommes les filles, travaillent à mettre en valeur le travail des créatrices. Nous devons une fière chandelle aux femmes des générations qui ont précédé la nôtre, elles qui ont travaillé si fort pour que soit reconnue, de plus en plus, l’égalité des sexes et qui, on peut le constater petit à petit, ont tranquillement gain de cause. »

SES AMBITIONS : « Continuer à prendre part à autant de projets diversifiés que possible. »

LA PLACE DE LA FEMME EN MUSIQUE : « C’est extrêmement variable: d’une part, en fonction du type de musique que l’on joue et, d’autre part, en fonction du rôle que l’on tient.

En musique classique, et tout spécialement chez les instrumentistes à cordes, les femmes prennent parfaitement leur place, sont très nombreuses et très visibles.

Chez les compositeurs, par contre, c’est exactement l’inverse. Lorsque j’ai commencé à étudier la composition instrumentale au Conservatoire, j’étais la seule fille inscrite dans ce programme. Maintenant, nous sommes deux… Ceci dit, il y a chez les jeunes générations beaucoup plus de femmes qui s’intéressent à la composition musicale qu’avant.

Du côté de la musique actuelle, la situation est plus ou moins similaire à celle des compositeurs : peu de femmes, mais beaucoup plus qu’avant. »

ELLE ADMIRE: « Spontanément (il en manque certainement beaucoup) : Maxime McKinley, Daniel Anez, Yuki Isami, Olivier Maranda, Lizann Gervais, Jean-Willy Kunz, Andrew Tay, Dana Michel, Scott Thomson, Susanna Hood, Sarah Laurendeau, Georges-Étienne d’Entremont, Marc-Antoine K. Phaneuf, Renée Gagnon, Frans Ben Callado, Émilie Sigouin, Cassandra Miller, Isaiah Ceccarelli, Fabienne Séveillac, Gelsey Bell, Amirtha Kidambi, Christie Finn, Megan Schubert, Silvie Jensen, Simon Lacroix, Gordon Allen, François Dubé, Fredrik Gran, Vergil Sharkya, Gabriel Dharmoo, Jennifer Thiessen, Josh Zubot, Maude Côté-Gendron, Sarah Bronsard, Mira Benjamin, Octavie Dostaler-Lalonde, Kobe Van Cauwenberghe et Jean-Philippe Collard-Neven … »

SES INFLUENCES : « Pour toutes sortes de raisons : Joyce Mansour, Malcolm Goldstein, Suzanne Lantagne, Lori Freedman, Frances-Marie Uitti, Liette Yergeau, Bruno Cocset, Lorraine Vaillancourt, Julie Trudeau, Pierre Peuchmaurd, Michel Gonneville, Simone de Beauvoir, Marina Abramovic, Barbara, Pauline Julien, Sanja Ivekovic, Véronique Lacroix, Monique LeBlanc, Rohan de Saram, Chantal Akerman, Jean Derome, Thérèse Renaud, Denis Brott, les Ludwig Von 88, Mauricio Kagel, Helmut Lachenmann, les Muppets, Fernando Arrabal, Jean René, Jean-Luc Godard, Maurizio Cattelan, Georges Aperghis, Jackson Pollock, Raoul Vaneighem, Graciela Paraskevaidis… »

LIEN WEB :
Émilie sur Myspace
www.myspace.com/emiliegirardcharest

* Maquillage et coiffure par Dominique T.Hasbani/Gloss artistes

Publicités
Cet article a été publié dans Musique. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour ÉMILIE GIRARD-CHAREST

  1. Ping : Le blogue lyrique de Daniel Turp » Archive du blog » Métamorphoses : un récital piano, flûte et voix et de Scintillants squelettes de rosée par Émilie Girard-Charest

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s