CATHERINE PERREAULT-LESSARD

Catherine a 27 ans. Elle est rédactrice en chef du magazine Urbania.

Bachelière en journalisme à l’UQAM, Catherine est depuis 4 ans rédactrice en chef du magazine Urbania, ce qui équivaut à la gestion de près de 16 numéros depuis le début de son mandat. Elle a écrit pour le ELLE Québec, Jobboom et La Presse. Cet été, elle a aussi tenu une chronique hebdomadaire à l’émission L’été du monde sur les ondes de Radio-Canada.

Ses projets du moment sont tous destinés à l’avenir d’Urbania, envers lequel Catherine a de grandes ambitions. Dans ses rêves les plus fous, elle espère qu’il devienne le magazine le plus lu de la francophonie. Elle souhaite aussi un jour pouvoir démarrer sa propre publication, son bébé de A à Z.

Le dernier numéro d’Urbania, sous le thème « Bébé », est présentement en kiosque.

SA VISION D’ELLE DANS SON MILIEU : « J’ai très peu de contacts avec les autres rédacteurs en chef à Montréal. Je fais très peu de réseautage avec les gens de mon milieu et, par conséquent, j’ai parfois l’impression d’évoluer dans un monde parallèle au leur. C’est ce qui explique peut-être pourquoi j’ai l’impression que mon travail est peu reconnu et que je ne suis pas prise 100% au sérieux… Étonnamment, je ressens beaucoup plus de connexion avec le milieu des photographes: j’ai envie d’être entourée de gens qui voient les médias comme une plate-forme de création et non comme une machine. »

LA PLACE DES FEMMES DANS SON MILIEU : « Il y a beaucoup de femmes rédactrices en chef au Québec, mais très peu d’éditrices de magazines. Pourquoi ? J’en ai aucune idée, mais je me pose souvent la question. Probablement le « fameux » plafond de verre… Sinon, d’un point de vue plus personnel, j’ai l’impression d’avoir eu plus de difficultés à me faire reconnaître dans mon milieu parce que je suis une femme. Par exemple, pendant longtemps, les gens mettaient mon éditeur en copie conforme sur les courriels, comme s’ils ne reconnaissaient pas que j’étais responsable du magazine. Disons que c’est toujours « ben » insidieux… »

LIEN WEB : www.urbania.ca

* Maquillage et coiffure par Catherine Lemay

Publicités
Cet article a été publié dans Magazine. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour CATHERINE PERREAULT-LESSARD

  1. dit :

    Bonjour,
    Je comprends parfaitement le sentiment décrit, bon courage et bonne continuation surtout dans ce sens, pas facile, plus laborieux.Je ressent exactement la même chose dans mon milieu.(patisserie)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s