SARAH BERTHIAUME

Sarah a 28 ans. Elle est auteure dramatique et comédienne.

Sarah est cofondatrice de la compagnie Abat-Jour Théâtre et est l’auteure de quatre pièces de théâtre : Le Déluge après, Disparitions, Yukonstyle et Villes mortes. Elle a été la Martine de la pièce Martine à la plage de Simon Boulerice et est celle qui un jour a traversé le Canada d’une traite en autobus.

En plus d’écrire des projets sur les usines, les glissades d’eau, les momies, les hôtels, les dinosaures et la pornographie, Sarah est scénariste pour l’émission Tactik, présentée à Télé-Québec, et travaille au livret du drame musical La Maison de Bernarda, d’après la pièce de Garcia Lorca, qui sera présenté au Théâtre Denise-Pelletier au printemps prochain.

Elle sera aussi une fée amnésique trash au Théâtre Prospero en mars 2012.

« Quand j’écris, j’aime travailler à partir d’éléments disparates (un fait d’actualité, un mythe, un rêve, une vidéo YouTube) et tisser des fils entre eux, comme pour un dessin à numéros ou une constellation.

J’aime faire résonner des échos entre le quotidien, le social, l’épique et le poétique, pour fabriquer du sens.

J’aime créer des petites sémiologies, des microcosmes de signifiants poétiques où l’humain est beau même quand il est laid, juste parce qu’il est humain. »

« Je suis là.
Au milieu de mon milieu.
C’est un petit milieu.
Avec ses familiarités, ses imperfections, ses injustices, son étroitesse, sa fougue, ses raccourcis, ses débordements, son surpeuplement, sa beauté.
C’est un petit milieu.
Un petit monde.
Que j’aime.
Et auquel j’appartiens.
Malgré tout. »

SON FUTUR : « Apprendre des millions de choses. Aller au Nunavik. Écrire sur les humains. Faire des bébés. »

SES AMBITIONS : « Être jouée. Être publiée. Être entendue. Être aimée. »

ELLE ADMIRE : « Catherine Léger, Géraldine et Zviane. »

SON MENTOR : « J’ai une admiration de groupie un peu « malaisante » pour tout ce que fait Fanny Britt. Mais chut, je ne lui ai jamais dit. »

LIENS WEB : Abat-Jour Théâtre et Centre des auteurs dramatiques.

* Maquillage et coiffure par Amélie Bruneau-Longpré.

Publicités
Cet article a été publié dans Cinéma, Théâtre. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s